Accueil
search
11 avril 2019

Nous sommes le voyage… au Canada !

Portrait de Camille en 1re année du Mastère Design Strategy

Camille, peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours académique ?

Je suis issue d’un bac S section européenne anglais et une fois que je l’ai obtenu, j’ai décidé d’intégrer l’école en première année. Avec les options personnalisées que l’on peut choisir dès la deuxième année, j’ai décidé de me façonner un profil tourné vers la communication visuelle. Je viens d’ailleurs d’être diplômée du Bachelor et j’ai été ravie de découvrir que j’étais la major de la promotion !

Pourquoi as-tu choisi l’École Supérieure de Design de Troyes ?

Au moment du choix crucial de mon orientation, je recherchais une école qui me permettrait de poursuivre mes études dans une formation qui me passionnait, qui me permettrait de créer et de partager mon travail avec le plus grand nombre. Et je suis très satisfaite d’avoir pu suivre le bachelor à travers un parcours en communication/graphisme et de poursuivre par deux années en Mastère Design Strategy.

Actuellement en 1re année du Mastère, tu es partie passer ton semestre à l’étranger, au Canada. Pourquoi cette destination ?

Dans cette même volonté de donner une teinte “graphique” à mon profil de designer, mon choix s’est porté sur le Canada pour profiter du programme de graphisme de l’Université du Québec en Outaouais (Gatineau, QC). Le programme me correspond et l’emplacement géographique de l’université est unique. L’école est au Québec, donc nous vivons la vie québécoise francophone. Mais dans notre quotidien, Ottawa est de l’autre côté de la rivière, donc la vie anglophone de la capitale est également très présente.

Quels sont les grands changements dans ton quotidien sur place mais aussi à l’université ?

L’université au Canada est très différente de ce que l’on vit à l’école en France. Le programme est plus scolaire, mais il nous permet de nous améliorer dans la technique. Le volume horaire des cours est très léger, mais le travail doit être fourni en dehors de nos heures en classe.

Dans notre quotidien, l’hiver canadien est chaque jour une épreuve, doudoune et bottes obligatoires même pour aller chercher son courrier. Le pays est tellement gigantesque que chaque déplacement demande beaucoup de temps, mais les paysages sont incroyables. L’accent québécois est également très dépaysant, il m’a quand même fallu quelques semaines pour m’adapter !

Quel est ton coup de cœur culturel dans la ville/le pays ?

Sans aucun doute le Musée Canadien de l’Histoire. Le musée se trouve à Gatineau sur le bord de l’Ottawa river, et il fait directement face au Parlement du Canada, situé à Ottawa. Il offre donc une vue imprenable de ce bâtiment aux allures de Poudlard et de la rivière, totalement recouverte de glace et de neige pendant cette période hivernale.

Qu’attends-tu de cette expérience de quelques mois à l’étranger ?

J’espère en tirer une nouvelle vision du métier que j’aspire à exercer. Outre-Atlantique, on a une toute autre vision de la création et j’espère pouvoir faire évoluer ma propre vision et ma manière de travailler.

Ce qui ne te manquera pas au Canada :

Je ne m’habituerai jamais à…ne plus avoir de toilettes quand il fait -20° et je ne suis pas fan du verglas de 3cm sur les troittoirs et les magnifiques chutes qui l’accompagnent !

Ce qui te manquera à ton retour en France :

La neige tous les jours, le café au sein de l’école et des gaufres Eggos pour le petit déjeuner !

 

Merci Camille et à bientôt à Troyes !